À propos

Ecrit par: admin

Ce site est dorénavant exclusivement dédié à la pratique de la course à pied. Ceux qui le désirent pourront commenter les articles que je proposerai. Tout commentaire que je jugerai incorrect ne sera pas publié. Vive la course à pied!

4 commentaires

  1. Makhloufi Laziz dit :

    Je viens de prendre connaissance de tes trois derniers articles portant sur Amdouni, la sociologie du dopage chez les coureurs kenyans et « il y a 50 ans ». Ce commentaire est un essai que je vais tenter. j’en profite pour lier indirectement les deux derniers sujets déjà abordés sur Facebook.
    La régression du niveau de performance qu’il est possible de constater à la lecture des bilans proposés par les différentes structures de la FFA peut être liée aux changements du mode de vie qui se caractérise par une sédentarité précoce qui est le fruit d’un glissement progressif (dû à la modernité des moyens de transport entre autres) du volume d’activité physique des jeunes. Je pense aussi que la mise en place des écoles d’athlétisme ou du programme « Kids » si elle apporte une sorte de culture sportive ne compense pas l’activité physique naturelle, intuitive née des pratiques ludiques de courses, de sauts et de lancers porteuse, quoique l’on en dise, de la base foncière que j’aurai qualifié de « naturelle » si elle ne portait pas à polémiques.
    STP, tu voudras bien m’indiquer si ce commentaire a été publié (comme je l’espère) à la suite de l’article « il y a 50 ans….. ».

  2. Bernard Brun dit :

    Salut l’ami!
    Oui tu vois nous pouvons échanger par ce mode là!
    Oui les « laisser-aller », la sédentarité et aussi les manques des volontés politiques sportives.
    Le nombre de compétitions offertes sur piste est en chute libre en 50 ans…
    Notre comité du Gard me semble « vivoter », tu noteras que le dernier compte rendu du bureau est de juillet 2017…rien sur la CSO…
    La situation est tendue…

  3. Makhloufi Laziz dit :

    Bonjour.
    Tu m’excuseras pour le délai de réponse. Je viens de récupérer mon laptop qui étais en réparation.
    Ce que je constate c’est que nous avons exactement les mêmes problèmes….de communication institutionnelle.
    Le bureau fédéral tient des réunions mais aucun PV n’est publié sur le site depuis 1 an (30 mai 2017).
    La ligue de Constantine ne communique plus depuis 2 ans. Depuis que le SG a été promu à un poste de chef de bureau à la DJS.
    Elle organise chaque semaine des compétitions mais le nombre de participants est inférieur à celui des officiels.
    Trois personnes cumulent toutes les fonctions:
    Le président est aussi SG par intérim,
    Le 1er vice président est en charge de la Direction technique départementale;
    Le 2ème VP est en charge de la Direction de l’organisation sportive.
    Les semi-marathons du département sont devenus des 10 kilomètres.
    Les secrétariats d’arrivée sont de véritables foutoirs. On laisse passer des chronos incroyables.
    Le semi BenBadis, l’un des plus anciens d’Algérie, pour lequel ON s’était battu contre les autorités pour qu’il arrive au centre ville (environ 5 kilomètres dans les rues de la ville) s’est couru cette année TOTALEMENT en dehors de la ville.
    Chrono du vainqueur: 1 heure 46 pour 10 kilomètres.
    Le vainqueur a été le champion d’Algérie (1.04).

  4. Makhloufi Laziz dit :

    L’article de Spé15 concernant cette affaire

    LE RECORD DE FRANCE DU 5 KM DE CLÉMENCE CALVIN NE SERA PAS HOMOLOGUÉ 15 mars 2019
    Clémence Calvin a réalisé ce dimanche un record de France du 5 km durant le semi-marathon de Paris. Toutefois ce record ne sera pas homologué, à la demande de Clémence Calvin.

    C’est une situation très inédite que celle du record de France du 5 km établi par Clémence Calvin ce dimanche 10 mars durant le semi-marathon de Paris. La jeune athlète de Martigues l’a terminé en 1h10’14’’, tout en y établissant un record de France du 5 kilomètres, en 16’24’’. Les nouvelles réglementations permettent en effet de valider des records nationaux, européens ou mondiaux, sur les temps de passage dans une compétition à label.

    Ce record est d’ailleurs annoncé haut et fort au micro durant le Championnat de France de cross de Vittel. Il figure également dans le communiqué de presse diffusé par l’organisation d’ASO. Et dès le dimanche en début d’après-midi, Clémence Calvin le mentionne tant sur son compte Facebook qu’Instagram, en indiquant aussi avoir couru la deuxième moitié de course à allure marathon en raison du vent violent.

    Mais finalement, ce record de France ne figurera sur aucune tablette. Ainsi en a décidé Clémence Calvin, qui a finalement informé la FFA qu’elle ne souhaitait pas le faire valider. Pour quelle raison ? Selon les informations communiquées par Michel Marle, le responsable anti-dopage de la FFA, Clémence Calvin a expliqué qu’elle estimait que ce record n’avait pas lieu d’être car il avait été établi lors d’une autre compétition. Elle aurait affirmé qu’elle souhaitait le tenter à nouveau d’ici peu de temps, et qu’elle fera alors tout le nécessaire pour qu’il soit homologué.

    Une attitude très étonnante, que de renoncer à un record de France, et qui, sauf erreur, ne s’est jamais produite dans le passé. Certes, certains records de France, voire même records du Monde, n’ont pu être homologués, mais pour la raison toute simple que le contrôle anti-dopage exigé n’avait pu être effectué.

    L’homologation est interrompue

    Car les règles de la FFA fixent un cadre très précis à toute homologation, avec l’obligation pour l’athlète d’effectuer un contrôle anti-dopage dans un délai de 72 heures après la performance.

    Au semi-marathon, cette année, aucun contrôle anti-dopage n’avait été programmé par l’AFLD. De ce fait, l’homologation exigeait le montage spécial d’un contrôle. Ce que la FFA avait commencé à organiser. De même d’ailleurs, selon nos informations, René Auguin, le manager de Clémence Calvin, cherchait à entrer en relation avec un préleveur anti-dopage.

    Mais finalement, l’organisation du contrôle s’est interrompue à la demande de Clémence Calvin, et de son compagnon et entraîneur, Samir Dahmani, soutenant, lui aussi, qu’elle le battrait de toute façon dans peu de temps.

    Ce record de France du 5 kilomètres aurait été le premier enregistré sur cette distance. L’IAAF a en effet reconnu officiellement cette discipline depuis peu de temps. Côté français, à ce jour, aucune performance n’a encore été validée. Côté mondial, seulement 6 chronos ont été validés officiellement, et cette marque de 16’24’’ correspond au 7ème chrono tous temps. Ou plutôt correspondait au passé, puisque Clémence Calvin en a décidé ainsi…

    Texte : Odile Baudrier
    Photo : Gilles Bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>