28’30″ au 10000m une formalité?

Ecrit par: Bernard - Le 18 avril 2014

Pris dans VO2:

Hassan Chahdi : un podium sur 10 km route, l’été sur la piste et l’avenir sur marathon ?

 

Publié le 17 avril 2014 à 11h57, par Quentin Guillon

 

Hassan Chahdi, ici aux championnats d'Europe de cross à Belgrade - Photo Gilles Bertrand

Hassan Chahdi, ici aux championnats d’Europe de cross à Belgrade – Photo Gilles Bertrand

 

Après avoir abandonné aux championnats de France de cross au Pontet le mois dernier, Hassan Chahdi a pris la troisième place des championnats de France sur 10 km, le week-end dernier à Valenciennes (29’16’’). Le voici ainsi lancé avec confiance vers la saison estivale. Avant de poursuivre sur la route et d’envisager un avenir à moyen terme sur marathon ? Ce n’est pas exclu.

 

Après trois saisons hivernales probantes suivis de trois été blancs (2011, 2012 et 2013), c’est peut-être (enfin) la bonne année pour Hassan Chahdi, auteur d’un championnat de France de 10 km convaincant (3e en 29’16 »). « Je suis très satisfait. Je me suis décidé au dernier moment mais je savais que j’étais en bonne forme…/… J’ai pris cette course comme du travail. C’était mieux d’avoir fait ce 10 bornes qu’une séance tout seul au seuil » raconte l’athlète coaché par Jean-Claude Vollmer depuis cette année à l’INSEP…

 

 

« Je veux voir ce que je vaux sur 10 000 m »…/…

 

L’athlète de l’Ea Centre Isère va enchaîner avec les championnats de France de 10 000 mètres, le 30 avril prochain à Saint-Maur-des-Fossés. Avec dans un coin de l’esprit les 28’30’’00 qualificatifs pour les championnats d’Europe de Zurich ? « C’est un peu dans la même optique que le 10 km sur route. Pour les minima, pourquoi pas un peu plus tard dans la saison sur un autre 10 000. Je veux voir ce que je vaux sur 10 000 m. J’axerai ensuite plus sur 3 000 et 5 000 m (minima pour Zurich : 13’26’’00). Pour le programme des compétitions, je ne suis pas encore sûr, donc je ne préfère rien dire »

Franchement vu le niveau de cette « pépite » il ne devrait avoir aucun mal à réaliser moins de 28’30″!

Mais…

Mais il y a des choses qui me troublent:

1/ décider au « dernier moment » de courir le France de 10km.

2/ déclarer que « C’était mieux d’avoir fait ce 10 bornes qu’une séance tout seul au seuil « .

3/ déclarer aussi que:  » Pour le programme des compétitions, je ne suis pas encore sûr, donc je ne préfère rien dire ».

Cela me semble bien confus!

Ce que je puis dire c’est que en 1988 Thierry Pantel était allé à Bratislava courir un 10000m en 28’16″. Il avait 24 ans.

Mais comme le dit Hassan:

« Si je fais le boulot, il n’y a pas de raison que ça marche pas« .

Pourquoi ce « si » ?

Qu’en pense Jean Claude Vollmer ?

Tricheurs à vie?

Ecrit par: Bernard - Le 15 avril 2014

Lu dans Vo2, extraits:

Championnats de France de 10 km : les ex bannis l’emportent

 

Publié le 14 avril 2014 à 09h06, par Q.G

 

El Hassane Ben Lkhainouch - Photo Gilles Bertrand

El Hassane Ben Lkhainouch – Photo Gilles Bertrand

 

Bouchra Ben Thami et El HassanE Ben Lkhainouch se sont imposés dimanche 13 avril dans les rues valenciennoises à l’occasion des championnats de France de 10 kilomètres, alors qu’Hassan Chahdi a renoué avec la compétition en prenant la 3e place. A noter la belle prestation des espoirs masculins et féminins.

 

Bouchra Ben Thami (ex Ghezielle) et El Hassane Ben Lkhainouch ont un point commun : ils ont tous les deux été à un moment de leur carrière contrôlés positifs. La première a été suspendue 4 ans (en première instance, elle avait écopé de trois ans et demie) entre 2008 et 2012, le second suspendu deux ans il y a maintenant une dizaine d’années. Et tous deux brillent de nouveau, battant certains de leurs records personnels en cette année 2014.

 

Bouchra Ben Thami a ainsi remporté aisément les championnats de France de 10 km dimanche 13 avril à Valenciennes, s’imposant en 32’50’’. La sociétaire de Neuilly-Plaisance Sports fut tout proche de son record personnel sur la distance (32’42’’ le 9 mars à Taroudant au Maroc ; elle a aussi réalisé 1h11’03’’ sur semi-marathon à Prague le 5 avril dernier)…

 

Chez les hommes, victoire donc pour El Hassane Ben Lkhainouch en 28’50’’, qui réalise donc le doublé après son titre aux France de cross (entre temps, il a claqué un très très rapide 1h01’31’’ aux Mondiaux de semi, record personnel battu de presque 1’30’’)…

Est ce normal que l’on revienne sur des comportements, répréhensibles, condamnés et avec des peines exécutées?

Une fois une peine terminée redevient-on blanc « comme neige »?

On pourrait penser que oui…

Mais est-ce que les condamnés par la Justice sont épargnés ?

Non!

Est-ce même que la réputation, des uns et des autres, est portée à vie?

Oui!

Alors?

Alors est-ce qu’une peine permet aux condamnés d’éviter la récidive? Non nos gazettes relatent tous les jours des faits où des récidivistes « retombent »…

Alors?

Alors en matière de course à pied on voit bien que c’est pareil, voyez l’exemple de El Hachimi! Tricher est contraire à l’éthique, c’est grave, ce n’est pas comprendre le fond des choses…

La lutte contre le dopage est une bataille de tous les instants et tous les moyens sont bons, face aux tricheurs c’est la même lutte qu’entre les contrebandiers et la douane ou entre voyous et flics!

Alors?

Oui rappeler que certains ont failli est aussi un moyen de lutte.

En montrant du doigt le tricheur on montre à tout le monde que quand on déconne on paye! La seule chose que je regrette c’est que seul le contrevenant paye la note, les complices putatifs restant en dehors de la peine, médecin, manager, entraîneur, dirigeants (« l’entourage » comme il peut être dit ici ou là…)

Est-ce que le bonnet d’âne avait des vertus pédagogiques?

Je ne sais pas mais en matière de dopage face à des gens capables de tout il faut être capable le de tout!

 

 

 

 

 

 

Ou pas…Si El Hachimi était bien positif!

Ecrit par: Bernard - Le 14 avril 2014

 

Un coureur spécialiste du cross-country positif à l’EPO

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par

Lors du Cross Ouest France pays de la Loire, le 19 janvier dernier, un récidiviste du dopage a été contrôlé positif à l'EPO.
Le vaste coup de filet organisé par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) n’aura pas été vain. Dimanche 19 janvier, lors du Cross Ouest France pays de la Loire, l’une des plus grosses compétitions nationales de cross-country, plus d’une vingtaine d’athlètes avaient été contrôlés par l’AFLD. Le prélèvement effectué sur le coureur marocain Mohamed El-Hachimi en marge de cette manifestation s’est révélé positif à l’EPO. Selon les informations obtenues par Le Monde, le résultat de l’échantillon A a confirmé la présence du produit interdit lors de l’examen de l’échantillon B.

Mohamed El-Hachimi n’avait pourtant pas pris le départ de cette course après avoir retiré son dossard. L’un des organisateurs du Cross Ouest France, interrogé par Le Monde, se souvient des réticences de l’athlète à rencontrer les délégués de l’AFLD, le jour de la compétition.

POSITIF À UN STIMULANT EN 2012

Le coureur s’était déjà trouvé au centre d’une affaire de dopage par le passé. En mai 2012, lors d’une course à Ottawa (Canada), il avait été contrôlé positif à la méthylhexanéamine (un stimulant). A l’époque, il s’était défendu en incriminant un produit de récupération fourni par son manageur. La fédération marocaine l’avait suspendu six mois. Sa victoire, en juin 2012, lors des Championnats d’Ekiden (marathon par équipe), avec son club d’alors, Alès Cévennes Athlétisme, avait été annulée en raison de la suspension. Cette fois, le spécialiste du cross, âgé de 33 ans — et qui, début janvier, n’était pas encore licencié dans un club français —, risque une sanction plus lourde.

Lors de cette vague de contrôles du 19 janvier, un autre athlète, Mohamed Moustaoui, licencié de l’Alès Cévennes Athlétisme (ACA), inscrit sur la course Elite, ne s’était pas présenté au départ. « Désaccord avec l’organisateur portant sur le montant du remboursement de ses frais de déplacement », comme le prétend Marie-Claude Albaladejo, présidente de l’ACA, ou crainte d’un contrôle ? Le coureur ne s’est pas exprimé publiquement sur le sujet. Toujours est-il que Mohamed Moustaoui n’a pas été contrôlé lors de ce week-end.

Même si Mohamed El-Hachimi n’avait pas renouvelé sa licence à l’ACA depuis l’automne 2013, son contrôle positif apparaît comme une mauvaise nouvelle pour le club du Gard. Encore titré cette année lors des Championnats de France de cross, l’ACA, dont plusieurs athlètes ont été touchés par des affaires de dopage ces dernières années, fait l’objet de critiques quant à sa politique de recrutement.

Que rajouter?

Navrant?

Même pas!

J’attendrais maintenant un article salvateur des journalistes de Le Midi Libre car tout le monde a le droit de se tromper!

Nouveau président à l’ACA

Ecrit par: Bernard - Le 14 avril 2014

Chut…

Je pense qu’il ne faut pas le dire…

Rien sur le site de l’ACA…

Heureusement que Le Midi Libre est là pour informer…

En page Sports Gard sont relatées les victoires en individuel et par équipe de l’ACA au France de 10km et dans un entrefilet il est écrit que Daniel Pascal (ex vice président) est désormais le calife depuis jeudi.

Changement de politique?

Non.

En 2006 Yves Albaladéjo m’avait parlé d’un successeur à MCA et il m’avait déjà donné Daniel Pascal…et il m’avait demandé mon avis…

TINA?

Ecrit par: Bernard - Le 12 avril 2014

Ah! Margaret Thatcher!

Quelle trace a laissé cette bonne femme!

Oui TINA ,l’ultralibéralisme, le bordel quoi!

Un ver dans le fruit aussi…

Comment pense-t-on aujourd’hui? Est ce que quelque part la perfide Maggy n’aurait pas gagné?

Même dans le choses les plus bénignes…

Tiens moi même! Imaginez donc que j’ai fait une rêve (pas celui de Luther King vous allez voir!) où je gagnais au Loto une fortune!

Et qu’en faire?

Acheter ceci ou cela , offrir quelques conneries, et puis…

Et puis?

Monter une équipe de cross country!

Évident non?

Une équipe filles et garçons, multiraciale et tout, et tout…

Parfaite!

Comme moi quoi!

Et puis je n’y mettrais pas 200 000€ moi!

Ultralibéral le BB: moi, je

Bon redescendons sur terre.

Certes je gagne au Loto toutes les semaines une mise que je ne fais pas…ça en fait du pognon en 30 ans, mais pas suffisant pour monter une dream-team!

Et puis comment imaginer  ne serait-ce qu’une seconde qu’un homme, un seul , soit le sauveur? Le mythe du chef je le laisse à d’autres…

Non ma conviction n’a pas changé depuis toujours, seul un travail collectif peut apporter des solutions au marasme dans lequel clapote notre demi-fond et fond national.

Oui ma conviction est que le sport est un des domaine dans lequel l’État doit investir.

Investir dans le sport à l’École.

Investit dans l’aide aux Fédérations.

Investir dans l’aide au développement des clubs.

Investir dans la formation des entraîneurs.

Oui c’est un chantier!

Et alors?

Je ne crois pas un seul instant que des entreprises privées veuillent investir dans la course à pied, ramasser oui avec une mise minimale et d’où vient le vent!

Nike, Adidas, Reebok ont bataillé ferme dans les années 90 sur le cross…Où sont-ils aujourd’hui?

J’ai vu, dans une de ces grande marque, comment elles pouvaient se comporter au nom du « business ».

Beurk!

Principe de réalité?

Non merci aux démarches TINA!