J’ai mal là…tralala!

Ecrit par: Bernard Brun - Le 19 mars 2015

Ah ces coureurs!

Du plus on que je me souvienne, et cela fait un bail, je crois que je n’ai pas assisté à un entraînement où l’un des coureur n’ai pas dit:

« J’ai mal là! »

Comme si la souffrance était indispensable à la pratique de la course à pied!

Il est vrai que on peut lire ou entendre que se « faire mal » est la marque d’une bonne pratique et celle des plus grands champions, celui qui saurait « se faire mal » serait le meilleur…

Pour l’avoir vécu et l’avoir vu chez bien d’autres que moi les meilleures performances se font au contraire dans une certaine facilité.

Par contre se taper un grosse VMA avec une météo de m… n’est pas une promenade! Une belle « pantel » laisse le coureurs souvent exsangue!

L’inquiétude est souvent la véritable raison de ces « douleurs »…

Alors?

Le rôle de l’entraîneur est d’évaluer cette « douleur » et déterminer si elle est à prendre en compte.

Soit c’est une blessure et ici on met en place ce qui s’impose: des soins.

Soit c’est cette « inquiétude » qui tenaille le coureur et alors la parole va jouer à plein.

Et comme disait la maman de Karine:

« Il vaut mieux que tu est mal là plutôt qu’à ton cul, parce que tu ne pourrais pas t’assoir dessus! »

 

Eric au top!

Ecrit par: Bernard Brun - Le 18 mars 2015

eric france pompier

Complaisance?

Ecrit par: Bernard Brun - Le 09 mars 2015

Je me suis laissé dire…

Savez vous qu’un contrôle antidopage désigne un certain nombre de coureurs?

Savez vous que ces contrôles peuvent être orienté vers tel ou tel individu?

Savez vous que ces individus le savent?

Savez vous que dans l’entourage de ces individus des proches savent?

Oui vous le savez probablement…

Vous savez aussi ceci:

Christophe Basson est suspendu un an par la FFC pour avoir manqué un contrôle antidopage lors des championnats de France de VTT suite à un abandon dû à une hypoglycémie./…/ Le 2 mai 2013, il est finalement blanchi par l ‘ AFLD.

Alors comment se fait-il que les coureurs à pied ne sont pas soumis aux même obligations que les cyclistes?

Comment se fait-il qu’ils ne signent pas une feuille d’émargement?

Au France de cross certains, qui n’ont pas été repéré par leurs escortes, se sont débinés tranquillement…

Complaisance?

 

Complaisance!

Ecrit par: Bernard Brun - Le 09 mars 2015

Ce matin j’entends que le monde cycliste avait été complaisant avec Lance Amstrong.

Dire que je ne suis pas étonné est peu dire!

Complaisants ou complices?

Je ne connais pas le milieu du cyclisme mais je veux bien croire en cette enquête.

La complaisance je connais ailleurs.

J’appelle cela « la distribution de biscuits », des petits riens que l’on échange , mais qui parfois permettent des silences de cathédrales alors que c’est un boucan pas possible que l’on devrait entendre!

Beaucoup des bénéficiaires des « petits biscuits » pensent  être des collaborateurs à une grande cause…

Collabo aussi hélas!

 

 

 

Injustices et médias.

Ecrit par: Bernard Brun - Le 05 mars 2015

Lors du dernier France de cross il y a eu le désormais tacle aussi célèbre que le coup de boule d’une finale de Coupe du Monde de foot.
Tout le monde c’est étendu sur le sujet, les pour, les contre. Débat !
Je ne souhaite pas revenir sur cette couillonnade…
Je veux venir sur le terrain de la médiatisation de cette chose. Elle est à la hauteur des medias en général : faire en quelque sorte du buzz ! Sur Face book il y a eu plus de publications sur Hirt que sur Chahdi ou Duarte…
Alors que…
Alors que bien souvent des évènements bien plus choquant, bien plus contraire à l’esprit sportif, ne sont jamais abordés.
J’ai en tête un évènement que je n’ai jamais accepté et que je pense je ne digérerais jamais.
Il y a une petite vingtaine d’années le grand Thierry Pantel c’est fait pousser dehors de l’ACA par une clique méprisable, il perdit son emploi en mairie. Le président de la FFA d’alors c’est fendu d’une lettre … « Que veux-tu que j’y fasse ? ».
Silence…
Silence radio et journaux…
« Selon que vous serez puissant ou misérable… »