Communion et amour…

Ecrit par: Bernard Brun - Le 27 juillet 2018

« Communion et amour ». J’ai entendu ce commentaire lors d’un reportage de Canal sur le marathon du Mont Blanc, cela m’a fait sourire!

Je sais que le trail véhicule un esprit particulier où du moins essaie de le faire. Le trail un esprit « nature » où « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », tout le monde « finisher », tous égaux quoi!

Je suis dans ce milieu depuis plus d’un demi siècle et je suis le témoin de changements radicaux. J’ai connu la course à pied de « papa » telle qu’elle était depuis ses débuts, puis j’ai participé à la révolution Spiridon où son « la perf d’accord , la fête d’abord! » était bien dans l’esprit de communion, le film « free to run » dans son début montre bien tout cela.

Et l’amour dans tout ça vous allez me dire?

Amour dans le sens d’une passion pour cette activité sportive?

Amour dans le sens de ces débordements de « joies »: et je te tape dans les mains, et je te remercie le ciel, et je te montre ma « souffrance »…

Oui, je l’avoue, je trouve tout ce « cinéma » excessif!

Rien n’est plus beau, encore une fois en ce qui me concerne, que ce regard partagé, cette accolade, cette poignée de main, cette tape fraternelle sur l’épaule…

« La passion est sourde et muette de naissance » Balzac

Date de péremption pour les entraîneurs?

Ecrit par: Bernard Brun - Le 22 juillet 2018

Un quidam, riche d’un passage à l’INSEP, a affirmé « on n’entraîne plus après 50 ans »…

Bien!

En ce qui me concerne j’ai largement passé la date de péremption…même un resto du cœur ne voudrait pas de moi!

Mais je dis chiche!

Hé vieux camarades de 68 (!) et avant si nous nous mettions en mode « pause »?

Le tissu des clubs présenteraient bien de « trous »…

L’arrogance de la jeunesse?

Un type de formation?

Ma foi…

Tino Rossi, le rossignol corse, susurrait « la vie commence à 60ans »…

Georges Brassens me semble plus proche de la vérité:

« Le temps ne fait rien à l’affaire, 
Quand on est con, on est con. 
Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père, 
Quand on est con, on est con. « 

 

 

 

 

 

La SKY vous fait tousser? Et 8’44″ sur 3000m steeple?

Ecrit par: Bernard Brun - Le 22 juillet 2018

Des sifflets à l’Alpes, une petite claque pour Froome…

La « machine à café » le mérite, pour moi, sans aucun doute!

Je viens de voir, en replay, à Monaco une « machine à café » pulvériser le record du monde du 3000m steeple: 8’44″…

Vu son niveau de « fatigue » et vu ce que je connais de la course à pied elle vaut, au bas mot, 8’20″!

Ah les guignols!

Et puis nos « commentateurs  » admiratifs, de s’esbaudir sur cette « performance »…

Faut-il regarder les Europe?

Un nouveau club d’athlé à Alès, une bonne nouvelle ?

Ecrit par: Bernard Brun - Le 14 juin 2018

 

Dernièrement vient de se créer à Alès dans le Gard un autre club d’athlétisme.

Est-ce compréhensible ?

Est-ce souhaitable ?

Retour en arrière…

En 1973 il n’y avait plus de club à Alès, l’ASPTT puis l’ASM avaient stoppé leurs activités.

En 1974 je fus sollicité par le Comité du Gard, son Président Gabriel Fauvel et son CTD Raymond Chanon. Avec Claude Coscat nous avons créé l’Athlétic Club Alésien.

Péniblement nous avons progressé…

En 1987 et 1988 je suis allé vivre « l’aventure » d’un club à Sorgues qui avait de « l’ambition », hélas…

À la suite de cet épisode douloureux je n’ai pas renouvelé de licence fédérale…

En 1990 Alain Faudin nouveau président de l’ACA m’a demandé de réintégrer le club, alors que, je le précise, je ne demandais rien.

Ensuite le projet de développement du club fût mis à jour, j’en ai été grandement porteur, avec le retour du grand Thierry Pantel sur ses terres !

Le deal ? Nous étions trois, Faudin, Pantel et moi. La demande un boulot pour Pantel et moi…

Hélas « « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. »

Je n’ai jamais eu ce boulot et Pantel…a perdu le sien !

Faudin a alors donné une direction politique au club, qui est encore suivi aujourd’hui par ses successeurs Madame Albaladéjo (aujourd’hui adjointe aux sports de la ville) et Monsieur Pascal, avec une « vitrine de coureurs venus d’ailleurs » de  haut  niveau , qui a connu bien des avatars, au détriment du « local »…

Il y a eu dans le passé quatre scissions, avec Jean Sabatier et l’ECMS,  avec Didier Taxi et le SCAC,  avec William Balme et Alès Athlétisme, avec Claudy Benoit et l’ACN Anduze.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que « ça chauffe » en Cévennes !

Je dois ici préciser que, contrairement à ce que j’entends souvent, ce n’est pas un problème de personnes, mais bien de différentes visions de politiques sportives.

Alors oui il est compréhensible que les gens s’agacent du pouvoir absolu de quelques un et veuillent faire « verdir l’herbe ailleurs » !

Mais est-ce une bonne chose pour l’athlé ?

Sur le stade hier un ami m’a dit « ce club n’est pas créé pour une bonne raison », il a raison !

AATAC se créer parce que l’autisme des dirigeants l’ ACA depuis plus de 20 ans a poussé de fait à cette création…Je crains que, l’athlé étant fondamentalement un sport complexe avec toutes ses spécialités et pauvre en moyens financiers et humains, cela soit bien difficile…

Mais bon…en 1974 nous étions une vingtaine aujourd’hui les clubs de l’agglo doivent compter 1000 licenciés, mais ce n’est plus la même époque non plus !

Bonne et belle vie à AATAC (Alès, Agglo, Terre, Athlétisme, Cévennes) !

Sur le nom j’ai un peu tiqué quand j’ai entendu le nom sans connaitre la signification de chaque lettre…

Oui pour moi je connaissais, bien, ATTAC((Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne)… bien autre chose !

 

 

 

 

 

Froome…

Ecrit par: Bernard Brun - Le 25 mai 2018

ethique