Transmission…

Ecrit par : Bernard Brun - Le 22 avril 2016

Mercredi rendez-vous habituel au stade Raphaël Pujazon à Alès .

Et qui vois-je ?

Jean Jacques Court !

Pour ceux qui ne le savent pas j’ai eu la chance, il y a eu cinquante ans en octobre dernier , que ma route croise celle de ce prof’ d’EPS du lycée d’Alès !

Oui 50 ans !

Si cet homme n’avait pas été là je ne serais pas là non plus !

Beaucoup s’en réjouiront et quelques un, rares, en seront désolés !

Mais quel symbole au stade Raphaël Pujazon, Jean Jacques Court vient rencontrer son ancien élève !

J’ai pu offrir mon modeste bouquin à celui qui me mit le pied à l’étrier.

Transmission…

Ce que ne savait pas Jean Jacques c’est que un peu plus tard j’avais programmé une séance qu’il m’avait appris quand j’étais cadet :

Des  » Vite-Lent-Vite  »  (en fait  » Vite-Relâché-Vite  »)!

Des 120m pour Sophie notre minime.

Des 150m pour Marion, Élie et Louis.

Cette séance est pour moi d’une importance majeure dans l’éducation et la préparation de tout coureur à pied.

Oui d’abord courir vite, puis trouver le relâchement et l’amplitude, et enfin repartir sur cette amplitude acquise. C’est cette séquence qui permet à l’entraîneur de voir chez le coureur tout ce qui se passe, et au coureur de s’en mettre plein la gueule, le bonheur quoi !

Raphaël m’avait appris à reconnaître un parcours de cross, c’était un orfèvre en la matière…

Jean Jacques m’avait appris la technique de course lui le sprinter…

Transmissions…