Tahri : «A 80% de mes capacités à Daegu»

Ecrit par : Bernard Brun - Le 27 octobre 2011

Opéré d’une excroissance osseuse au tibia dès son retour des Championnats du monde de Daegu, Bouabdellah Tahri s’est confié dans les colonnes de L’Est Républicain : «Je souffrais depuis 18 mois. J’ai longtemps eu recours à des infiltrations. Mais là, ça devenait intenable. On m’avait prévenu en 2010. Depuis, l’idée a fait son chemin. Je savais que c’était une opération lourde. Aux Championnats du monde, j’ai couru à 80 % de mes capacités». Tahri, qui a «laissé tomber les béquilles il y a moins d’une semaine» espère recourir d’ici trois semaines. «J’ai déjà fait de l’aquajogging et du vélo. Je ne suis pas pressé, pas inquiet, j’ai la quille (sic) !».

Ah! Les pourcentages…

Est ce que les rugbymen français, au vu de leur coupe du Monde très moyenne,  ont joué à 110% en finale ?

Est que les coureurs du Tour de France cycliste ne courent plus qu’à 100% de leur capacité ?

Est ce que le grand Romain Barras  était à 80% au Mondial ?

Bien sur cette utilisation n’est qu’une vue de l’esprit… ne dit-on pas de la part de nos élus, apparemment trop bien nourris, qu’ils ont accompli un marathon alors qu’ils n’ont fait que tourner leurs langues (biens pendues il est vrai!).

Non parce que comprenez bien :  une variation de 1% dans un 3000 steeple couru disons en 8′ cela fait:

8×60″ = 480″ donc 1% = 4″8…le record du monde ne se situe alors qu’à 2% !!!

Le sport est ainsi fait que c’est déjà bien difficile d’être à 98% tout le temps pour qu’une fois dans une année, voire une carrière , on arrive à être  à 100% !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>