Puisque je me tue à vous le dire !

Ecrit par : Bernard Brun - Le 20 mars 2019

 

 

Je viens de regarder sur Arte l’émission du 19 mars de Xenius . Xenius est « Le magazine de la connaissance » d’Arte. Dans sa dernière production le titre est « Astuces des sportifs pour prévenir douleurs et courbatures ».

Si je reviens en arrière on nous a asséné pendant des lustres la nécessité absolu du « retour au calme » après les efforts importants. Ce retour au calme étant assorti d’étirements.

Je m’y suis opposé parce que, par observation, j’avais noté que ce « remède » était pire que le mal !

J’ai toujours considéré que demander à l’organisme des efforts supplémentaires après des efforts était absurde, comme je le dis « demander aux muscles qui viennent d’en prendre « plein la gueule » de forcer encore est une bêtise ! ».

Dans ce magazine plusieurs techniques sont abordées :

*La cryothérapie où cette technique n’est abordée que sur des affirmations, rien de « scientifique » .

*Les aspects dentaires, infections (indispensable), équilibre de la mâchoire( si nécessaire ), sont sans en aucun doute efficaces, mais n’ont rien à voir avec la prévention au quotidien des douleurs et courbatures.

*Un comparatif avec deux sportifs, une vététiste et un footballeur, entre :

1/ Le retour au calme classique avec footing lent ou vélo souple

2/ Un exercice qui consiste à faire « rouler » les muscles sur un rouleau en mousse

3/ Une immersion dans une eau à 12°

Suite à ces activité le taux d’urée et les CPK (« indice de souffrance musculaire ») sont relevés.

Il en ressort que les plus efficaces sont les rouleaux et l’eau froide.

CQFD !

Alors que faire ?

Franchement plonger dans une eau à 12° ne m’enchante pas, en plus il faut pouvoir le faire avec une « grande poubelle » et de la glace, en tout cas je vois mal ça sur « mon » stade !

Le rouleau de mousse me plairait bien, mais pour ça il faut un local…que je n’ai pas !

Alors !

Séance terminée je rentre chez moi, je prend une bonne douche,je m’hydrate, je me nourris et je me repose. Le lendemain je vais courir en « endurance » et après je programme étirements et abdos.

Et ça marche !

L’expérience vécu le démontre…plusieurs « garanties décennales » !