Pudibonderie dans le tube.

Ecrit par : Bernard Brun - Le 21 novembre 2013

Cachez ces seins…

La pochette de son nouveau disque d’Étienne Daho ne s’affichera pas dans les couloirs du métro parisien.

Une femme topless au bras d’Étienne Daho. La pochette de son nouveau disque ne s’affichera pas dans les couloirs du métro parisien. Ainsi en a décidé la RATP, qui n’en est pas à sa première censure.

L’établissement public lui a préféré une version plus soft :

En mars dernier, le chanteur Saez s’est vu interdire d’affichage la photo de son album – une paire de fesses cachée par une bible. Autres victimes des tartufferies de la régie de transports : le salon LGBT, censuré pour avoir osé montrer des couples d’homosexuels en train de s’embrasser, ou Stéphane Guillon, pour son spectacle « En mai 2012, Stéphane Guillon s’en va aussi ».

Mais aussi la pipe de Jacques Tati, la volute de fumée de Gainsbourg ou la cigarette de Coco Chanel… Trop de tabac, trop de sexe, trop de politique… La RATP n’a en revanche rien contre le trop de pubs, celles en particulier pour certains films où se déploient trognes patibulaires et armes à feu de gros calibre. L’étalage de la violence vaut sans doute mieux que de montrer une jolie poitrine…

« 69 année érotique »…Wikipédia dit:Ce chiffre évoque une position ludique … La chanson témoigne de la libération sexuelle de cette période…

2013: « La France s’ennuie » (voir Le Monde) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>