Plan de relance du marathon français

Ecrit par : Bernard Brun - Le 21 novembre 2013

Il y a un an de cela j’ai participé avec quelques autres à un « remue méninges » lors des assises du hors stade, la question: la relance du marathon français. Hier j’ai lu dans Vo2 Mag une interview du Président de la FFA consacrée en partie à la création d’un « team marathon ».

Ici donc plus de « plan de relance » mais de la création d’un groupe limité à 12 coureurs.

Le fait que Philippe Rémond  soit : « …un peu l’ambassadeur là-dessus, d’animer cette dynamique,… » me laisse perplexe…Philippe fut certes un bon crossman et  a eu de bons résultats en marathon. Il a su aussi se construire un personnage public, estampillé de plusieurs marques de renom..Mais est-ce suffisant pour imprimer une « dynamique »?

N’est-ce pas mettre la charrue avant les bœufs? Que peut-on reprocher à priori à Pontier? Il a fait avec les moyens qu’il avait et il n’est en rien responsable de la déroute de Londres. Ah! Londres comment peut-on être surpris par cette  bérézina? Qui ne savait pas que deux des coureurs étaient « farcies » comme des tomates et le troisième bancal?

Maintenant la fédé met des « moyens », pas exprimé clairement, mais elle le fait, Pontier n’aurait pas pu s’en occuper tout seul? Trouve-t-on que Pontier manque d’envergure?

Comprenez moi bien je sais bien que nous sommes dans un monde de communicants, et en cela Rémond présente toutes les qualités requises, mais seuls les moyens financiers octroyés et le lien avec les entraîneurs des uns et des autres (et ceci n’est pas un point fort de la fédé depuis toujours) donneront une possibilité d’épanouissement à nos coureurs.

Un bon point pour la FFA pour cette décision, il reste à la mettre en place et ici comme on dit en politique il va y « avoir des arbitrages »!

Quant à la relance du marathon français ce sera pour une autre fois…

Oui car 12 coureurs vont , au mieux, être des arbres qui vont cacher la forêt…

Trouver des gars à 2h10/2h12, voire un peu moins, pas de soucis (oublions les zozos d’il y a quelques années qui nous ont fait prendre des vessies pour des lanternes!),et  des filles à 2h30 (mais oui!) aussi.

Mais la forêt?

Ici c’est une politique au jour le jour qu’il faut.

Les clubs doivent investir dans des jeunes en leur donnant des perspectives d’avenir. Comment se fait-il que tous ces jeunes qui démontrent années après années qu’ils ont du talent disparaissent aussi années après années? Oh! Je sais bien on me proposera un PowerPoint savant sur ce sujet où une fois de plus un bilan sera affiché, mais quid des perspectives d’avenir?

J’ai vu pas mal de choses depuis toutes ces années où je suis dans le « milieu », notre fédé a bien changé par certains aspects, mais dans d’autres j’ai le sentiment qu’elle pourrait faire mieux…

Mais voilà, Dabadie faisait ainsi chanter le père Gabin:

Il y a soixante coups qui ont sonné à l´horloge
J´suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j´m´interroge :

Maintenant je sais, je sais qu´on n´sait jamais!

Attendre et voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>