Oh les beaux dessins !

Ecrit par : Bernard Brun - Le 25 avril 2016

technique foulée

Oh les beaux dessins !

Mais que d’approximations !

Le dessin de gauche d’abord :

-Exact les chaussures à partir du début des années 70 ont parfois proposé trop d’amorti ,mais avant tous les coureurs procédaient comment ? Mimoun, Zatopek, etc.

-L’image classique du talon qui touche en premier, oui le pied est ouvert comme cela, mais très vite va  » rebasculer  » vers l’avant et en fait la phase d’attaque talon est très atténuée.

-Le poids du corps en arrière. Ici aussi il faut voir la placement du bassin au moment même ou le pied va rentrer en contact avec le sol.

-Le mouvement de rotation du tronc est très faible chez ceux qui possède un bon relâchement

- »Les articulations durement touchées », tous grabataires les anciens coureurs ?

Le dessin de droite ensuite :

-Mouvement des bras linéaires, oui comme je le précisais pour le dessin de gauche : relâchement !

-Corps en avant …j’hallucine !

-Phase d’accélération à chaque foulée…le plus difficile c’est donc de…partir !

-Les muscles des mollets et des jambes mis à contribution…encore heureux! Cela induirait que ceux qui attaque talon ne se serviraient pas de leurs muscles… !

Et puis le nombres de pas à la seconde…D’un point de vue plus général on ne fait pas ici  le tri dans les spécialités: la technique du 100m n’est pas celle d’un 100km .

La mode des chaussures minimalistes a fait grand bruit car elles auraient été la panacée contre les blessures, or ce ne fut pas le cas (fractures de fatigues au niveau des pieds)

Mais des blessures il y en a tant que cela en course à pied ?

Non !

Et quand il y en a, est-ce la faute à la technique de course ?

Dans la majorité des cas non !

La mauvaise alimentation, le mauvais repos, les mauvais stress et le mauvais entraînement certainement !