J’ai mal là…tralala!

Ecrit par : Bernard Brun - Le 19 mars 2015

Ah ces coureurs!

Du plus on que je me souvienne, et cela fait un bail, je crois que je n’ai pas assisté à un entraînement où l’un des coureur n’ai pas dit:

« J’ai mal là! »

Comme si la souffrance était indispensable à la pratique de la course à pied!

Il est vrai que on peut lire ou entendre que se « faire mal » est la marque d’une bonne pratique et celle des plus grands champions, celui qui saurait « se faire mal » serait le meilleur…

Pour l’avoir vécu et l’avoir vu chez bien d’autres que moi les meilleures performances se font au contraire dans une certaine facilité.

Par contre se taper un grosse VMA avec une météo de m… n’est pas une promenade! Une belle « pantel » laisse le coureurs souvent exsangue!

L’inquiétude est souvent la véritable raison de ces « douleurs »…

Alors?

Le rôle de l’entraîneur est d’évaluer cette « douleur » et déterminer si elle est à prendre en compte.

Soit c’est une blessure et ici on met en place ce qui s’impose: des soins.

Soit c’est cette « inquiétude » qui tenaille le coureur et alors la parole va jouer à plein.

Et comme disait la maman de Karine:

« Il vaut mieux que tu est mal là plutôt qu’à ton cul, parce que tu ne pourrais pas t’assoir dessus! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>