Coups de sabots de mauvais cheval…

Ecrit par : Bernard Brun - Le 26 avril 2012

3h22 cette nuit…

Je me réveille…

Ai-je fait un cauchemar?

Non…

Problème digestif alors?

Non. Hier je suis allé faire mon marché et quand Karine est arrivée après sa longue journée il était 20h45, nous avons tout d’abord dégusté un peu de rillettes en parlant de choses et d’autres, de l’AG des copropriétaires, du courrier, de la naissance prochaine du petit Léon, bref de petits propos de gens qui s’aiment…puis salade verte, une grillade (de la hampe ceci pour les connaisseurs Dominique B et Mickaël J!), choux fleur, yaourt au soja, fraises et café.

Non décidément ce n’était pas cela…

Puis dans mon demi sommeil des bribes de réponses sont arrivées…

Effectivement il y avait quelque chose que je n’avais pas « digéré »…

Est ce dans un rêve ou bien dans une lecture récente que revenais : « 100km » « Seregno » « déplacement » « bonne bouffe » « pas pro » « entraîneur »  » photos » ?

Je ne sais pas…

100km…une passion !

Seregno…deux médailles !

Déplacement…difficile !

Bonne bouffe…vendredi midi sandwich, le soir restau (bien). Samedi midi restau (bien), samedi soir pasta (bof-bof!). Dimanche midi chips , brioche et chocolat, dimanche soir sandwich. Lundi midi restau à l’aéroport, soir sandwich…Pour la bonne bouffe j’aurais mieux fait de…rester chez moi!

Entraîneur…qui entraîne qui , qui tire les marrons du feu? Ça je connais depuis bien longtemps: les pseudos…

Les photos…lesquelles? Celle prise par les copains? Oui heureux d’y paraitre! D’autres photos? La presse? Pas vu!

Pas pro…dans mon état d’apesanteur je me suis demandé ce que cela voulait bien dire…A quoi faisait allusion cette expression?

Et puis je me suis dit, étant à ce moment complètement lucide:

« Mais bon sang mais c’est bien sur! » (comme disait le commissaire Maigret) les pas « pro » c’étaient nous :

Thierry, Nicolas et moi !

Totalement exact! Nous ne sommes pas « pro »!

Nous sommes de purs bénévoles…on ne touche pas un rond !

Sait-on ce que cela signifie encadrer l’Équipe de France de 100km?

8 jours à prendre pour le stage.

5 jours à prendre pour la compétition.

Quelques jours aussi afin de se rendre à tour de rôle  à Belvés, Millau, Amiens, Theillay, Cleder, etc.

Et puis la quotidienneté, courriels, téléphone…

Et tout cela avec une activité professionnelle et familiale !

Faut le faire !

Pendant toutes ces journées nous nous donnons sans arrières pensées!

Sommes-nous des « saints » pour autant ?

Oh non !

Ce que nous partageons avec ces hommes et ces femmes a une grande dimension humaine, et cela nous suffit !

Tant pis si cela n’est pas toujours perçu…

Thierry, Nicolas et moi nous discutons longuement sur ce que l’on pourrait mettre en place afin d’optimiser le 100km, et ce ne sont pas les idées qui manquent !

Mais la tache est immense…

Immense quand on peut lire certains programmes d’entraînement…

Immense quand on connait le manque de disponibilité des coureurs pour s’entraîner…

Immense quand on constate les difficultés rencontrées lors de blessures…

Mais nous sommes des pragmatiques: on avance !

Mais nous sommes solidaires : on avance !

Cela fait bien longtemps maintenant que j’entraîne des coureurs et des coureuses de tout niveau, de tout age, et je connais bien ces moments de déception après un échec…

J’ai vu des larmes…

J’ai vu des chaussures jetées rageusement…

J’ai vu des engueulades…

J’ai vu des proches « tirer la gueule »…

J’ai connu un coureur qui voulait retourner jouer au foot (hé oui!)…

J’ai vu aussi quelques coureurs refuser d’envisager la moindre responsabilité de leur part et reporter leur colère sur l’entraîneur (en général c’est lui la tête à claques!) , sur le travail et pourquoi pas la famille et la patrie ! Dans ce cas il convient d’attendre que le calme revienne !

Dans un échec les causes sont TOUJOURS multifactorielles!

Encore faut-il aborder l’analyse des causes avec objectivité…Comme on dit:

« Balaye devant ta porte avant de  balayer devant la porte de ton voisin ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>