Code rouge…

Ecrit par : Bernard Brun - Le 30 mars 2018

 

L’anecdote date de mardi matin. Je devais subir une anesthésie générale pour un examen, au moment de me poser le cathéter l’infirmière anesthésiste me dit « Pensez au code rouge dont on vous a parlé lors de l’admission », je réfléchis et je me dis « C’est quoi cette histoire ? Quel code rouge ? » et là, elle me regarde, me dis « Avez-vous senti quelque chose ? », je réponds « Pas du tout » et, la vilaine, satisfaite, me rétorque « Pendant que vous cherchiez le code rouge ! »

L’art de détourner l’attention !

Nous l’utilisons souvent pour calmer les pleurs d’un enfant.

Mais si ce n’était que cela…

Je n’aborderais pas ici les maîtres en la matière, la plupart de nos hommes et femmes politiques où tout élément tragique est récupéré, mais bien de ceux qui vivent de et par notre sport, acteurs et entourage (dirigeants, entraîneurs, médecins, ostéo, kiné, psycho, journalistes…). Que de bêtises parfois, que de chiffons rouges agités : les russes, ces coureurs de troisième ordre cueillis par la patrouille, alors que…

J’en ai vu, j’en ai lu, j’en ai entendu et je me dis : « à quoi bon ? »

Lutter contre ? Avec quel moyen ? Avec des indignations facebookiennes en enfilant des « likes » ? Je ris…

La vérité est sur le terrain.